Поиск по этому блогу

воскресенье, 1 июня 2014 г.

Actualites (IV annee) Atlantico : La gauche est-elle entrée dans un long mais certain processus d'érosion ? Est-elle condamnée à la marginalisation ? (iv annee)

Atlantico : La gauche est-elle entrée dans un long mais certain processus d'érosion ? Est-elle condamnée à la marginalisation ? Bertrand Rothé : Je vais vous répondre avec une pointe d’humour et beaucoup de provocation : j’ai l’intuition que votre analyse est fausse car le FN est en train de devenir un parti de gauche. La route sera longue, mais Marine Le Pen a pris un bon virage. Passées les réactions à chaud des uns et des autres, je pense que l’on va s’apercevoir que cette élection est d’abord la preuve que le FN chasse avec succès sur des terres de gauche, que le FN depuis quelques années s’adresse avec de plus en plus de succès à un électorat de gauche : elle séduit des populations abandonnées par la conversion définitive du PS au libéralisme. La conversion du Nord Pas de Calais et de la Creuse au vote FN est l’exemple de cette évolution. Une preuve supplémentaire, je note avec le Monde que dans nos banlieues une partie des vieux immigrés vote FN. La raison va reprendre ses droits et on va s’apercevoir que le génie de Marine Le Pen est d’avoir su capter cette population abandonnée. Sous son impulsion et de quelques intellectuels qui travaillent avec elle, son parti s’est mis depuis quelques années à piller une grande partie des idées des alter mondialistes. On retrouve dans le programme du FN des thèses empruntées à Frédéric Lordon, à François Ruffin, à Emmanuel Todd, à Gaël Giraud, pas des sociaux libéraux, non tous des intellectuels de gauche, de la gauche de gauche pour reprendre la terminologie bourdieusienne. Faut-il rappeler que cette évolution est très importante ? C’est une rupture, aussi importante que celle de 1983, quand le PS s’est converti au marché. Jean Marie Le Pen était un libéral dur.

Комментариев нет:

Отправить комментарий