Поиск по этому блогу

среда, 19 октября 2016 г.

Actualites // IV annee// Un individu de race noire" : polémique après le dérapage raciste de l'alerte enlèvement

"Un individu de race noire" : polémique après le dérapage raciste de l'alerte enlèvement

Djenah, petite fille de 4 mois, (...) a été enlevée par son père. (...) Il s'agit d'un individu de race noire." La première version de l'alerte enlèvement diffusée mardi 18 octobre par le gouvernement aux médias, après l'enlèvement d'un bébé à Grenoble, a scandalisé. Elle semble en effet avaliser le concept de race, qui est scientifiquement faux :
Cette formulation suscite immédiatement de multiples protestations sur les réseaux sociaux. En témoigne la réaction sur Twitter de la militante antiraciste Sihame Assbague, mardi soir :

France, 2016 | Le Ministère de la Justice a donc tweeté une #AlerteEnlevement mentionnant un "individu de race noire. Rien à ajouter".
Sihame Assbague
Twitter
Professeur de droit public à l'université de Nanterre, Serge Slama interpelle le ministère :
Aux responsables d'alerte enlèvement, depuis quand il y a une "race noire" ? 

"Certains termes du message étaient regrettables"

A 0h47, dans la nuit de mardi à mercredi, le porte-parole du ministère de la justice, Pierre Januel, précise sur le même réseau social que "certains termes du message, repris précipitamment, étaient inappropriés, regrettables et très rapidement modifiés"

Une alerte rédigée dans la précipitation

Que s'est-il passé ? Joint par franceinfo, le ministère de la Justice explique comment s'est déroulée la procédure. Dans un premier temps, "la police judiciaire et les autorités locales, à Grenoble, ont fait et validé le message. Celui-ci a ensuite été transmis à des grands groupes de presse et aux chaînes d'info, et au ministère de la Justice.




Комментариев нет:

Отправить комментарий