Поиск по этому блогу

понедельник, 13 марта 2017 г.

Conversation /IV annee/L'Ecole




Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture


Le "socle commun de connaissances et de compétences" présente ce que tout élève doit savoir et maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire. Introduit dans la loi en 2005, il rassemble l'ensemble des connaissances, compétences, valeurs et attitudes nécessaires pour réussir sa scolarité, sa vie d'individu et de futur citoyen. Un livret personnel de compétences permet de suivre la progression de l'élève. La maîtrise du socle est nécessaire pour obtenir le diplôme national du brevet (D.N.B.). La loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République du 8 juillet 2013 a fait évoluer et a redéfini le socle commun, désormais intitulé "socle commun de connaissances, de compétences et de culture".

Le nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture

La scolarité obligatoire doit garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l’acquisition d’un socle commun de connaissances, de compétences et de culture, auquel contribue l’ensemble des enseignements dispensés.
Ce socle commun doit :
  • permettre la poursuite d’études, la construction d’un avenir personnel et professionnel 
  • préparer à l’exercice de la citoyenneté
À partir de la session 2017, le contrôle continu qui entre dans le calcul des points pour l’obtention du DNB prendra en compte exclusivement l’évaluation des huit composantes du socle commun de compétences, de connaissances et de culture évaluées grâce à une échelle de maîtrise sur quatre niveaux.

Les évaluations

Les évaluations permettent d'apprécier la progression de chaque élève par rapport aux objectifs définis dans les programmes. À partir de ce constat, les enseignants apportent une aide aux élèves qui en ont besoin. 

Les dispositifs d'accompagnement

Des dispositifs d'accompagnement complètent les enseignements obligatoires à l'école élémentaire. Les écoliers peuvent bénéficier d'activités pédagogiques complémentaires, de stages de remise à niveau pour les élèves de de CE1, de CM1 et de CM2 et de l'accompagnement éducatif dans les écoles de l'éducation prioritaire. Ces dispositifs favorisent la réussite scolaire de tous.
Les dispositifs d'accompagnement pour les écoliers


L'organisation du temps scolaire à l'école

Les bénéfices pédagogiques de la nouvelle organisation du temps scolaire

L’apprentissage est un processus qui comporte différentes phases telles que la découverte, la compréhension, la conceptualisation, la mémorisation, l’automatisation, le transfert. Il est important de placer les apprentissages fondamentaux au moment où l’attention de l’élève est la plus importante.L’attention des élèves n’est pas stable sur une longue durée. Il est donc essentiel - et les enseignants le font - d’organiser une alternance entre les divers types d’activités et de tâches qui leur sont proposées et de faire varier les modalités d’organisation de leurs apprentissages :
  • travail en petits groupes
  • travail individuel accompagné
La matinée supplémentaire donne ainsi davantage de souplesse et de possibilités de choix d’organisation et d’accompagnement des apprentissages.
Le but est d’équilibrer la journée des enfants en respectant leurs besoins, leur rythme biologique et leur développement, tout en permettant le bon déroulement des activités et en facilitant leur articulation ; la réflexion est recentrée sur l’optimisation des apprentissages des élèves. D’ailleurs, de nombreux enseignants ont déclaré avoir, à la même période, de l’avance sur leur programmation scolaire par rapport à l’année scolaire précédente.



Комментариев нет:

Отправить комментарий