Поиск по этому блогу

вторник, 10 ноября 2015 г.

Conversation // III Annee // Mythes et legendes

  • Pygmalion et Galatée
Pygmalion and Galatea






L'île de Chypre était particulièrement renommée par ses courtisanes. Le sculpteur Pygmalion qui y habitait fut si choqué de l'effronterie des femmes de ce pays, qu'il résolut de vivre dans le célibat.

Mais comme son imagination rêvait toujours une beauté d'un caractère différent, il fit une statue d'ivoire, représentant une femme qui joignait la chasteté de l'expression à la pureté des formes.

age qu'il avait fabriquée était tellement à son goût, qu'il en devint amoureux; malheureusement la vie manquait à cette beauté pudique, et si Pygmalion regardait les femmes vivantes, il y trouvait bien la beauté, mais alors la, pudeur manquait.
Quand arriva le jour de la fête de Vénus, ce jour qu'on célèbre avec tant de magnificence dans l'île de Chypre, Pygmalion se rendit au temple de la déesse, qu'il trouva tout parfumé de l'encens qu'on y brûlait, et entouré de génisses blanches dont on avait doré les cornes avant de les immoler. « Grande déesse, s'écria-t-il, en embrassant l'autel, fais que je devienne ,l'époux d'une femme aussi accomplie que ma statue !

Il paraît qu'il n'était pas au pouvoir de la déesse de trouver dans Chypre une femme pourvue de la chaste beauté que l'artiste rêvait, car Vénus, pour l'exaucer, préféra avoir recours au miracle. En effet, quand le sculpteur fut de retour, il alla embrasser sa statue, et vit ses joues rougir quand elle se sentit embrasser : l'ivoire s'amollit et la statue s'anima. Pygmalion, ravi, remercia la déesse, qui voulut assister en personne à son hymen.

La statue animée par Pygmalion, étant devenue sa femme, lui donna un fils qui fut le fondateur de Paphos, ville. de Chypre, célèbre par le culte qu'on y rendait à Vénus.

Комментариев нет:

Отправить комментарий